• Pages en anglais
• Version imprimable



Actualités du Projet DURAS
 



 
  Février 2011
Des partenariat innovants pour le développement durable

Nous voudrions penser que le projet DURAS, lancé en avril 2004, ne ressemble à aucun autre. Il a été conçu pour soutenir la mission de facilitation dévolue au Forum Mondial de la Recherche Agricole (GFAR) dans son effort pour promouvoir l'ouverture du système de recherche agricole, en particulier en s’assurant que les priorités de recherche soit identifiées sur un mode participatif et que les parties prenantes les moins audibles―notamment les groupes issues de la société civile―soient mobilisées pour qu'elles puissent significativement participer aux processus de recherche agricole pour le développement (RAD). Ce programme a également été conçu pour que les différentes parties prenantes puissent partager et échanger des informations via les systèmes d'information agricoles interactifs régionaux disponibles.

Le système de fonds compétitif est au cœur du dispositif DURAS. Après avoir suivi une sélection originale et un processus d'évaluation mettant l’accent sur la construction d’un partenariat multi-acteurs, 12 projets, impliquant chacun un panel international de partenaires et de disciplines variées, ont été financés sur une période d’environ trois ans.

Ce numéro spécial des Dossiers d'Agropolis est consacré à ces 12 projets. Chaque article est écrit par les participants au projet. Il s’agit ici de tenter de capter, en quelques pages, l’expérience et le contexte particulièrement complexe, sinon compliqué, dans lequel ces partenariats se sont construits. Il s’agit aussi de présenter quelques-uns des résultats clés et quelques-unes des leçons apprises en chemin.

C'est donc avec grand intérêt que nous partageons avec vous ces histoires, dans l'espoir qu’elles en inspireront d'autres et permettront d’envisager la construction de partenariats comme faisant pleinement partie du processus de recherche, d’envisager également que ce processus est déjà, en soi, un résultat. Finalement, nous espérons qu'en partageant ces histoires nous pourrons, d'une façon ou d'une autre, convaincre d'autres personnes de regarder les partenariats non comme des coûts de transaction, mais comme des investissements indispensables si nous voulons tous faire en sorte que la recherche atteigne son but.

Oliver Oliveros,
Coordinateur du projet DURAS,

oliveros@agropolis.fr

Mai 2008
La séminaire final du projet DURAS
se déroulera le 11-13 juin 2008

Le projet DURAS s’achève après quatre ans d’activités.  Le séminaire de clôture du projet se tiendra du 11 au 13 juin, au siège de la FAO à Rome, où le Forum Mondial pour la Recherche Agricole est basé.

Durant cette manifestation, les participants des projets présenteront les résultats de leur activité. Ils témoigneront également de leur expérience à travers la mise en place de leur partenariat. Le programme prévu, sur trois jours, est conçu de façon à ce que les résultats et les expériences acquises alimentent les discussions dans le cadre des groupes de travail. Les débats aborderont différentes  thématiques allant de l’innovation au partenariat et à la pérennité des initiatives de partenariat.

Trois tables rondes sont également prévues sur les thèmes suivants :
(1) transformation personnelle et institutionnelle ;
(2) mise en oeuvre des priorités de recherche dans l'action concrète ; et
(3) comment financer la recherche agricole pour le développement.

Pour rappel, DURAS est un projet co-associé entre le GFAR et Agropolis International financé par le ministère français des Affaires étrangères et européennes (MAEE). Son but est de contribuer à renforcer l'engagement et à augmenter le potentiel scientifique des acteurs de la Recherche Agricole pour le Développement Durable des pays du Sud. 

Programme (PDF)

Mars 2008
Deux ateliers visaient à documenter et analyser la conduite du partenariat dans les projets DURAS organisé

Dans le cadre du projet DURAS (développement durable dans les systèmes de recherche agricoles au Sud) deux ateliers ont été organisés dans le but d’obtenir un bilan documenté sur les mécanismes innovants des partenariats qui ont été construits dans les 12 projets soutenus.

Le premier atelier (qui s’est tenu du 16 au 19 janvier 2008 à Hanoi, Vietnam) a rassemblé une vingtaine de participants impliqués dans les projets anglophones. Ils sont venus de trois pays de la zone d’Asie de Sud-est (à savoir, le Cambodge, le Laos, Vietnam), le Kenya, et la France. La deuxième manifestation (s’est tenue du 11 au 15 février à Cotonou, Bénin) et a rassemblé 32 participants, venant de 8 pays de l’Afrique de l’Ouest (le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, le Mali, le Sénégal et la France) et de la France. Ils ont travaillé sur les sept projets de la zone francophone.

L’atelier a permis un bilan documenté sur les mécanismes innovants des partenariats qui ont été construits dans le cadre de ces projets. Les participants ont discuté et défini les indicateurs sur la base de divers critères (à savoir, la participation, gestion des connaissance, institutionnalisation et renforcement de capacité) qui permettent d’évaluer le succès et la qualité de partenariat qui a lieu dans leurs projets respectifs. Ils doivent ensuite rédiger un article qui soulignera l’aspect partenarial de leur projet.

Pour rappel, les projets soutenus dans le cadre du projet DURAS avaient tous été sélectionnés du fait de la présence d’organisations paysannes, d’ONG ou de représentants du secteur privé, dès la phase d’élaboration du projet et de l’implication d’équipes venant, au moins, de deux pays différents. Les critères d’éligibilité innovants retenus pour le projet DURAS ont montré leur pertinence et leur intérêt dans le cadre d’une recherche pour le développement.

Les deux ateliers ont bénéficié à la fois, d’un soutien méthodologique (sur le processus de capitalisation) et financier complémentaire d’une ONG internationale « Centre for Information on Low External Input and Sustainable Agriculture (ILEIA Group »). L’atelier anglophone a été co-animé par Jorge Chavez-Tafur et Karen Hampson du groupe ILEIA, alors que l’atelier francophone a été co-animé par Awa Faly Ba Mbow du groupe Innovation, Environnement, Développement (IED-Afrique), Frank van Schoubroeck (ILEIA) et Henri Hocdé (CIRAD) qui en furent les facilitateurs.

Une publication spéciale sur les leçons qu’ils en ont tirées lors de la mise en œuvre des 12 projets et sur les résultats de leur recherche, est prévue et sera diffusée. Un atelier final clôturant le projet DURAS sera organisé en juin 2008 sous les auspices du Forum mondial de la recherche agricole (GFAR, Global Forum on Agricultural Research).

01 Février 2008
Nouveau document à télécharger :
DURAS Progress Report 2007

Le document "Duras Progress Report 2007", en anglais, est librement téléchargeable.

Téléchargement (PDF)

01 Février 2008
Etude et analyse du processus de construction et mise en oeuvre de partenariats innovants dans les projets de recherche agricole pour le développement (RAD) : Atelier de Documentation DURAS

La mise en oeuvre des fonds compétitifs DURAS est une expérience très riche. Elle a permis à la cellule de suivi du Projet DURAS et aux participants des 12 projets, soutenus dans le cadre des fonds compétitifs, de tirer des leçons importantes sur la construction et la mise en oeuvre de partenariats innovants. Cependant, des efforts restent à faire pour multiplier les opportunités de tirer parti de ces expériences, et de partager cet « apprentissage » pour contribuer à l’ensemble des connaissances sur l’innovation. 

Par conséquent, deux ateliers de documentation (un concernant les projets anglophones, un autre concernant les projets francophones), sont en cours d’organisation en collaboration avec une ONG internationale « Centre for Information on Low External Input and Sustainable Agriculture (ILEIA Group »). L’atelier anglophone se tiendra à Hanoi (Vietnam) du 16 au 19 janvier 2008, alors que l’atelier francophone se tiendra à Cotonou (Bénin) du 11 au 15 février 2008.

Le but de ces manifestations est de répertorier les processus impliqués, en tenant compte des leçons tirées, lors de l'exécution de chacun des projets multi acteurs. Les ateliers, une fois réalisés, permettront de mieux faire comprendre et d’apprécier l’importance d’impliquer divers acteurs dans le processus d’innovation et de recherche agricole.

A la fin de l’atelier, les informations appropriées liées aux projets seront analysées.  Avec l'appui éditorial, par correspondance, du groupe ILEIA et la cellule de suivi du projet DURAS, les participants écriront l’histoire de leur projet. Tous ces projets seront ensuite exposés lors du Séminaire de clôture du projet DURAS prévu au deuxième trimestre 2008. 

Une publication spéciale des articles sur "les leçons apprises" lors de la mise en œuvre des 12 projets ainsi que les résultats de leur recherche sera préparée et diffusée.

Documents

• Pig project in Vietnam and Cambodia (PDF, en anglais)

• POPse matrices(PDF, en anglais)

• Crop/Livestock project (PDF, en anglais)

Deuxième atelier des porteurs de projets DURAS

Le deuxième atelier des porteurs de projets DURAS s’est tenu du 28 février au 02 mars 2007 dans les locaux d’Agropolis International à Montpellier (France).

Les coordinateurs et les binômes européens des 12 projets financés par DURAS, ont assisté à cette manifestation ainsi que deux des membres du Comité de Partenariat Scientifique du projet DURAS, le Professeur Bernard Guérin (ACTIA - Association Centres Techniques au service entreprises Alimentaires) et Mademoiselle Sonia Ramonteu (ACTA – Association de Coordination de Technique Agricole).

Durant l’atelier, le Dr. Jean-François Giovannetti (Ministère français des Affaires étrangères et Président du Comité de Pilotage du projet DURAS), a annoncé la prolongation de la durée des 12 projets (sans fonds supplémentaire), jusqu’à fin mars 2008. Les 12 projets devant a priori, se terminer fin novembre 2007. Le Président d’Agropolis International, Dr.Henri Carsalade et le Secrétaire exécutif ad intérim du GFAR, Dr. Abdelmajid Slama étaient également présents.

Le but de l’atelier était de rassembler les coordonnateurs et les participants aux projets DURAS afin d’échanger des informations sur l’état d’avancement de chaque projet un an après leur démarrage, de prendre en compte collectivement, les leçons qui en ont été tirées, de discuter des contributions émergentes des projets au développement durable (et des indicateurs qui peuvent être utilisés pour les mesurer) et de planifier les étapes suivantes.

Les questions-clés posées par les participants incluent le besoin:
• d'améliorer la communication et l'échange à travers les projets (comme par exemple, l’utilisation de petites vidéos de co-publication, etc.),
• d’impliquer des petites et moyennes agro-entreprises en particulier, dans des projets de recherche qui tiendraient compte de toute la "filière" ;
• de pérenniser les approches innovatrices adoptées dans chacune des 12 initiatives en particulier, dans les activités régulières des organismes impliqués dans le projet) ;
• d’utiliser le savoir-faire local pour alimenter la recherche et trouver le moyen de mieux impliquer les paysans dans la recherche et rendre accessibles les résultats des projets ;
• de trouver le moyen de s’approprier la recherche et la gestion de la propriété intellectuelle (IP) ;
• de favoriser la synergie avec d’autres projets/initiatives et le nexus entre recherche-développement-éducation.

Les participants ont aussi été informés des résultats de la revue externe à mi-parcours de DURAS. Ils ont également fait quelques suggestions pour la deuxième phase du projet DURAS, comme par exemple, un appel d’offre interne destiné uniquement aux 12 projets dans la perspective de favoriser et d’encourager l'intégration des quelques activités communes et de valoriser les résultats complémentaires (ceci peut être une manière de soutenir les futures activités de certains des 12 projets).

Les participants ont également et fortement suggéré d’organiser le 3ème atelier DURAS sur le terrain. Sa tenue est prévue en avril 2008, cet événement sera ouvert à d'autres acteurs travaillant dans la recherche agricole pour le développement (ARD) et sera l’occasion de favoriser les échanges d’expériences et de leçons tirées de la dynamique de partenariat, de l'innovation locale et de l'ARD.

Pour plus d’informations,
veuillez vous référer au compte-rendu de l’atelier (en anglais)
Téléchargement (PDF)

Atelier des porteurs de projets DURAS

Participants in the DURAS Project Leaders’ Workshop held on Avant le démarrage des 12 projets retenus, la cellule de suivi du projet DURAS a organisé un atelier qui a réuni les porteurs de projets et leurs partenaires européens du 11 au 14 octobre 2005 à Agropolis - Montpellier (France).

Durant l’atelier, les participants ont discuté de leurs projets et de leur contribution apportée au développement durable (DD) ainsi que des indicateurs qu'ils pouvaient utiliser pour en mesurer les impacts. A la fin de cet atelier, les coordonnateurs ont décidé de continuer cet exercice en revisitant leur proposition respective, en consultation avec leurs autres partenaires, pour définir ensemble des indicateurs couvrant les dimensions économiques, écologiques et sociales de DD.

Chaque projet soumettra son rapport trimestriel et son rapport annuel. Ces rapports couvrant les facteurs clés pour l’exécution des projets:
(1) répondre aux objectifs indiqués du projet;
(2) mener l'exécution du projet dans les délais;
(3) participation réelle des partenaires;
et (4) restitution scientifique.

Le système de suivi financier, les outils de communications et d'information ont été discuté et aussi ce qui pouvait être employé pour faciliter l'interaction entre les coordonnateurs des projets pour l'établissement de rapports et de diffusion des résultats des projets.


En savoir plus :
Résumé de l'atelier (PDF, en anglais)

 
Sélection des projets

Douze (12) projets ont été sélectionnés parmi les 24 évalués par le Comité de Sélection et Partenariat Scientifique (CSPS) et le Comité de Pilotage de Projet DURAS lors de leur réunion les 15-16 juin derniers à la Grande Motte en France.

Parmi les projets retenus, deux portent sur le thème « la sélection variétale liée aux priorités de la sécurité alimentaire et de la pauvreté » ; quatre sur le thème
« la prise en compte des savoirs locaux dans la gestion des écosystèmes », trois sur le thème « les pratiques agricoles conservatrices de l'environnement », et enfin trois sur le thème « la valorisation de l'agriculture par le marché et les réseaux de PME (petites et moyennes entreprises) ».

Les projets démarreront en septembre 2005. Le montant de la subvention varie de 90.000 jusqu’à un maximum de 150.000 euros sur une période de deux ans.


Liste des 12 projets retenus dans le cadre Projet DURAS

1. Caractérisation morphologique, zootechnique et génétique des populations locales de volailles de genre Gallus gallus dans les pays côtiers de l’Afrique occidentale
(Université d’Abomey-Calavi – Bénin;
Pays concernés: Bénin, Cote d'Ivoire, Ghana)
2. Un réseau régional de plateformes d’échanges pour améliorer l'identification des besoins des agriculteurs et la diffusion de nouvelles variétés de bananier plantain
(CARBAP-Cameroun;
Pays concernés: Cameroun, Bénin, Gabon, Guinée)
3. Farmer Access to Innovation Resources. Action Research on Innovation Support Fund
(Farmer Support Group-South Africa;
Countries involved: S. Africa, Uganda,
Cambodia, Sudan)
4. Innovations et savoirs paysans dans les pratiques de gestion des écosystèmes forestiers humides d’Afrique de l’Ouest et du Centre : diversification des systèmes d’exploitation associant cultures pérennes et vivrières
(IRAD-Cameroun;
Pays concernés: Cameroun, Ghana, Guinee)
5. The implication of the local knowledge in the increasing integration of animal husbandry in the farming systems of disadvantaged communities
(National Institute of Soil and Fertilizer- Vietnam; Countries involved: Vietnam, Laos)
6. Valoriser les savoirs paysans sur l'intégration agriculture élevage pour une gestion durable des écosystèmes des savanes subhumides de l'Afrique
(CIRDES-Burkina Faso;
Pays concernés: Burkina Faso, Mali, Tchad, Cameroun)

7. Approche intégrative de la gestion des nematodes phytoparasites en systèmes maraîchers mediterraaneens et sahéliens
(Société MARISSA Groupe AZURA – Maroc;
Pays concernés: Maroc, Algérie, Tunisie, Sénégal)

8. Appropriation par les Organisations de Producteurs d'Afrique de l'Ouest de la technologie d'inoculation avec des microorganismes améliorant la production végétale
(CLCOP de Keur Momar Sarr- Sénégal;
Pays concernés: Sénégal, Burkina Faso)
9. Linking farmers to markets through valorisation of local resources: the case for intellectual property rights of indigenous resources
(University of Pretoria – South Africa;
Countries involved: South Africa, Namibia)
10. Improving the pig and pig meat marketing chain to enable small producers to serve consumer needs in Vietnam and Cambodia (Vietnam Agricultural Science Institute; Countries involved: Vietnam, Cambodia)
11. Poverty and Pace Setters (POPS). From sector support for farm products marketing to targeting entrepreneurs by building networks among poverty struck
(Centre for Rural Economic
Development Research-Vietnam;
Countries involved: Vietnam, Kenya)
12. Production de malts de sorgho ou de mil de qualité pour la production alimentaire artisanale ou semi-industrielle en Afrique de l’Ouest
(CERNA-Burkina Faso;
Pays concernés: Burkina Faso; Bénin)

Les projets sont sélectionnés sur la base des critères suivants:
A - cohérence d’ensemble du projet et faisabilité;
B - pertinence scientifique et caractère innovant;
C - considérations socio-économiques;
D - élément concernant l’environnement et la durabilité;
E - qualité du partenariat.

Deux appels d’offres ont été lancés dans le projet DURAS. Le premier en juillet 2004 dans lequel 129 pré propositions ont été reçues. Le deuxième appel d’offre en février 2005 dans lequel 173 pré propositions sont soumises. Ces pré propositions ont été évaluées par le CSPS en décembre 2004 et mars 2005.

Un atelier séminaire des porteurs des projets se déroulera à Montpellier du 11 au 14 octobre 2005. Il rassemblera les 12 porteurs de projets qui pourront ainsi se rencontrer et échanger des points de vue sur leur projet. Ils pourront aussi ensemble, définir d’un système commun de suivi et d’évaluation.


Bilan général du 2ème appel d'offres

Cent soixante-treize (173) pré propositions ont été soumises au premier appel d'offres du projet DURAS, c'est environ 34% de plus que lors du premier appel d'offres. 55% d'entre elles portent sur le thème Les pratiques agricoles conservatrices de l'environnement; et 45% sur le thème La valorisation de l'agriculture par le marché et les réseaux de PME (petites et moyennes entreprises)


Table 1 : Pourcentage de soumission par catégories des proposants, par thème


Catégorie des propositions
Thème 1
Thème 2
Les centres nationaux
de recherches agricoles
40 %
29 %
Les universités
24 %
24 %
Les ONGs
27 %
35 %
Les organisations paysannes
1 %
8 %
Les petites et moyennes entreprises (PME)
6 %
3 %

Autres

2 %
1 %
Total
100 %
100 %


Les critères d'éligibilité

Tout acteur dans le domaine de la recherche agricole peut faire une demande de subvention, à condition que le proposant principal – université, centre de recherche ou organisation de la société civile (ONG, organisation de producteurs, ou entreprises privées) – appartienne à un pays de la ZSP (Annexe 1) couverte par le projet.

Le projet proposé doit inclure la participation de: (a) au moins deux pays du Sud (il n’est pas obligatoire que ceux-ci se situent dans la même région/sous région) et (b) au moins trois (3) groupes d’acteurs, dont au minimum une ONG, ou une organisation de producteurs ou une petite ou moyenne entreprise. Tous les pays impliqués devraient être dans la liste de ZSP.

Les proposants devront soumettre les lettres d’intention des partenaires explicitant leur intérêt et leur implication dans le projet proposé..

Première étape du processus de sélection

Les pré-propositions recues seront évaluées par le Comité de Sélection et de Partenariat Scientifique (CSPS) de DURAS les 15 et 16 mars 2005 á Agropolis.

Les propositions seront évaluées en fonction des critères présentés ci-dessous: (a) cohérence d’ensemble du projet et faisabilité ; (b) pertinence scientifique et caractère innovant ; (c) considérations socio-économiques ; (d) élément concernant l’environnement et la durabilité ; et (d) qualité du partenariat.

Les étapes suivantes

Les proposants dont les pré-propositions ont été sélectionnées lors de la 1ére étape seront invités á développer une proposition complète. Le CSPS, présidé par Agropolis, fera des recommandations pour aider á la formulation de ces propositions, notamment en termes de partenariats Nord-Sud. Afin de faciliter les rencontres et les discussions entre les partenaires du Nord et du Sud par l'élaboration de ces propositions complètes, DURAS dispose de fonds destinés á couvrir le coût de voyages de partenaires du Sud qui doivent rencontrer leurs partenaires européens.

Les propositions finales seront soumises en avril 2005. La sélection finale sera faite en mai 2005 par le CSPS et le Comité de Pilotage du projet DURAS présidé par le ministère français des Affaires étrangères. Le démarrage des projets sélectionnés est prévu en juin 2005.

 
Le 2ème appel d'offres est clôturé !!

Le projet DURAS a accepté des pré-propositions sur les thèmes suivants :

• Les pratiques agricoles conservatrices de l'environnement ;
• La valorisation de l'agriculture par le marché et les réseaux de PME
(petite et moyenne entreprise).

En savoir plus :
Thèmes de l'appel d'offres
Termes de l'appel d'offres

 
Les réponses au 1er appel d'offres

Douze (12) pré-propositions (six pour chacun des deux thèmes), parmi les 129 soumises, ont été sélectionnées par le Comité de Sélection et de Partenariat Scientifique (CSPS) du projet DURAS après sa réunion du 14 décembre 2004 á Montpellier.

Pour le montage et la rédaction des propositions complètes, les proposants bénéficient d’une aide d’un montant de 5000 euros nets. Les propositions finales seront soumises fin mars 2005. La sélection finale sera faite en mai 2005 par le CSPS et le Comité de Pilotage du projet DURAS présidé par le ministère français des Affaires étrangères. Le démarrage des projets sélectionnés est prévu en juin 2005.

Les pré-propositions retenues pour l'élaboration des propositions complètes et la seconde étape de sélection sont listées ci-dessous :

Thème 1 : La sélection variétale liée aux priorités
de la sécurité alimentaire et de la pauvreté

1. Amélioration variétale assistée par marqueurs moléculaires et sélection variétale participative pour les rizicultures pluviales des zones d’altitude confrontées à l’insécurité alimentaire (Centre National de Recherche Appliquée au Développement Rural-Madagascar)

2. Caractérisation morphologique, zootechnique et génétique des populations locales de volailles de genre Gallus gallus dans les pays côtiers de l’Afrique occidentale (Université d’Abomey-Calavi – Bénin)

3. Participatory Enhancement of Agro-Biodiversity and Genetic Resources Management to improve Food Productivity in Kenya and Uganda (Biotechnology Trust Africa-Kenya)

4. Promoting the use of cooking banana diversity for enhanced food security, nutrition and incomes in urban centres and peri-urban zones of West and Central Africa (Crops Research Institute-Ghana)

5. Sélection et diffusion de variétés performantes de plantes vivrières à racines et tubercules en Afrique de l'Ouest (Centre National de Recherche Agronomique - Côte d’Ivoire)

6. Un réseau régional de plateformes d’échanges pour améliorer l'identification des besoins des agriculteurs et la diffusion de nouvelles variétés de bananier plantain (Centre Africain de Recherche sur Bananiers et Plantains -Cameroon)

Thème 2 : La prise en compte des savoirs locaux
dans la gestion des écosystèmes

1. Farmer Access to Innovation Resources. Action Research on Innovation Support Fund (Farmer Support Group-South Africa)

2. Innovations et savoirs paysans dans les pratiques de gestion des écosystèmes forestiers humides d’Afrique de l’Ouest et du Centre : diversification des systèmes d’exploitation associant cultures pérennes et vivrières (Institut de Recherche Agronomique pour le Développement- Cameroun)

3. Scaling up methodologies and technologies for the implementation of multiple use water services in South Africa and Zimbabwe (Association for Water and Rural Development -South Africa)

4. Sustainable Use of Wetlands (Vleis) to Combat Droughts and Poverty of Smallholder Farmers through Increased Food Production in Sub-Saharan Africa – Case Study of Zimbabwe and Mozambique (University of Zimbabwe)

5. The implication of the local knowledge in the increasing integration of animal husbandry in the farming systems of disadvantaged communities (National Institute for Soils and Fertilizers- Vietnam)

6. Valoriser les savoirs paysans sur l'intégration agriculture élevage pour une gestion durable des écosystèmes des savanes subhumides de l'Afrique (CIRDES).

   


Mise à jour : 17/02/11


DURAS est un projet de trois ans financé par le ministère français des Affaires
étrangères. Son but est de contribuer à renforcer l'engagement et à augmenter le potentiel scientifique
des acteurs de la Recherche Agricole pour le Développement Durable des pays du Sud, tout
particulièrement en Afrique, au Proche Orient et en Asie.

 
DURAS Project Office Cellule du Projet Agropolis International | Avenue Agropolis F-34394 Montpellier CEDEX 5 | duras@agropolis.fr
© Agropolis International / GFAR - Design : Agropolis Productions